Temple-arts-martiaux.fr » Le Style de vie » Calcul du chômage : que prendre en charge pour calculer l’allocation chômage ?

Calcul du chômage : que prendre en charge pour calculer l’allocation chômage ?

Quand une personne quitte son travail et signe son contrat de rupture de travail, il est important de s’inscrire en tant que demandeur d’emploi au niveau des pôles d’emploi fin de bénéficier des allocations de chômage.

Calcul du chômage : quelles sont les rémunérations à prendre pour calculer l’allocation chômage ?

Une personne qui a droit au chômage, elle peut avoir accès par ce droit à une allocation chômage appelée « allocation de retour à l’emploi ». Le calcul du montant de chômage peut se faire gratuitement à travers des sites internet et des plateformes réservées à ce sujet. Pour calculer les droits ASSEDIC, certaines rémunérations doivent être prises en considération. Il s’agit en effet de :

  • Du salaire mensuel fixe de la personne,
  • Le salaire variable des commissions sur les ventes et autres, …
  • Les heures supplémentaires qui peuvent jusqu’à 208 heures par mois,
  • Les différentes primes que la personne peut toucher,
  • La prime du 13ème mois,

Finalement, toute rémunération incluse dans le calcul du chômage, elle doit fait l’objet de cotisation après des assurances chômage.

Calcul du chômage : comment calculer l’allocation de retour à l’emploi ?

Afin de pouvoir calculer du chômage et faire une évaluation des ASSEDIC, il y a lieu de faire recours à des simulateurs créés pour cet objet. Le calcule se base sur les revenus perçus pendant les 12 derniers mois. Ci-après la formule utilisée par le Pôle d’emploi.

  • Premièrement, il est important de calculer le salaire journalier de référence (SJR) quoi est obtenu en divisant le salaire annuel brut sur 365 jours. Ce calcule n’inclue pas les jours de maladie ou ceux de ans contrat.
  • Par la suite, le Pôle d’emploi calcule l’ARE journalière. Pour ce il y a deux méthodes :

– La première méthode : est de 40,4% de SJR + 11,92 euros par jour.

– La deuxième méthode : 57% de SJR.

À partir de ces calculs, le demandeur d’emploi choisi le plus favorable pour lui.

À la fin, la méthode de calcul inutilisée permet de définir le montant retenu, qui soit certainement le plus élevé. Une fois calculé, il serait multiplié par le nombre de jours (30 ou 31) selon les mois afin de préciser le montant de chômage mensuel.

Finalement, il est important de signaler que, à partir du montant de l’ARE brut, il faut soustraire les cotisations de retraite de 3% sans lui permettre de descendre moins de 29,06 euros. Le montant de l’allocation de retour à l’emploi doit être compris entre 29,06 euros et ne peut en aucun cas dépasser 75% du SJR.

Les autres articles du temple :